• null

    Projet

    Architecture et conception de logements durables

  • null

    Client:

    Generalitat Valenciana

  • null

    Localisation

    Castellón, Communauté Valencienne (Espagne)

  • null

    Secteur

    Bâtiment et Urbanisme

  • null

    Service

    Architecture

  • null

    Sous-département :

    Architecture et conception

  • null

    Année

    2021

  • null

    Investissement

    221.000 €

  • null

    Collaboration :

    Martín Lejarraga Bureau d’architecture.

  • null

    Autres données :

    2e prix du concours : Bâtiment pilote pour un logement social durable.

generalitat-valenciana-concurso-arquitectura
La deuxième vice-présidence et le conseil en logement et architecture bioclimatique de Generalitat Valenciana, par le biais de la Direction Générale de l’Innovation Écologique dans la construction, en collaboration avec l’Entital Valenciana d’Habitatge i Sol, promeut l’appel d’offres de plusieurs contrats de services pour l’élaboration de projets et la gestion facultative pour la construction de bâtiments de logements publics, qui deviendront des témoins de la construction durable en termes sociaux, économiques et environnementaux, en promouvant l’innovation comme un mécanisme essentiel pour favoriser la résilience nécessaire dans l’architecture, en encourageant le transfert technologique et la recherche appliquée pour parvenir à la transformation de notre environnement construit.

Architecture et conception de logements durables : « Un Buen Hogar ».

Un Buen Hogar a été créé en intervenant dans le bâtiment de l’Av. Capuchinos et en établissant des lignes directrices et des actions reproductibles pour le développement d’un recyclage architectural durable et efficace de l’ensemble de l’environnement du bâtiment et de la ville de Castellón. En tant que bâtiment témoin et expérimental, différentes stratégies sont explorées pour améliorer le bâtiment existant et prouver qu’une autre façon de construire et de vivre est possible.

Ce projet a été possible grâce à Martin Lejarraga du Bureau d’architecture, avec qui nous avons travaillé main dans la main, ainsi qu’à Victor Pérez Sánchez, Zero Energy Consumption et DoF Engineers.

Nous devons réfléchir au remplacement des déchets par des nutriments. Il n’y a pas d’arbres à émission zéro, tous les arbres sont bons pour la planète. Michael Braungart, chimiste allemand et créateur du concept « Cradle to Cradle ».

Phases :

  • Optimisation – Réhabilitation :

Le bâtiment d’origine doit s’adapter pour créer un environnement plus bio-habitable et résilient. La cour et les ouvertures de la façade est doivent être agrandies pour améliorer l’entrée des flux d’air et de la lumière naturelle. Le vitrage de la façade principale est en retrait de la ligne des piliers afin de protéger les logements du rayonnement direct et d’utiliser cet espace comme un jardin extérieur couvert.

Ce matelas végétal offre des avantages en termes de biophilie et de contrôle climatique (ombrage et évaporation), tant pour les habitants des logements que pour les piétons. L’isolation et l’étanchéité de l’enveloppe sont améliorées grâce à de nouvelles charpentes et couches de matériaux permettant d’en adapter les caractéristiques aux normes de consommation d’énergie.

  • Activation – Extension:

Le nouveau volume repose sur le bâtiment d’origine, vient coloniser sa cour et le relie à la rue par une entrée accessible, perméable et sûre, et au terrain par une installation géothermique. Le complexe est alimenté en énergie grâce à une couverture bioclimatique qui contrôle le mouvement de l’air à l’intérieur du bâtiment, l’ensoleillement et le captage photovoltaïque. Tous les éléments ajoutés sont préfabriqués et assemblés par jointures sèches, ce qui rend la construction rapide, réversible et recyclable.

Le volume étendu est recouvert d’une façade ventilée en céramique locale, qui s’inspire de l’architecture typique de Castellón et dispose de propriétés photo-catalytiques, qui nettoient l’air des polluants. Les nouveaux logements sont un clin d’œil au bâtiment original, conservant sa modulation des espaces pleins et vides, et générant une continuité avec son contexte architectural et urbain. Les couvertures sont paysagées, ce qui accroît la biodiversité, améliore l’isolation thermique et phonique et réduit l’effet d’îlot de chaleur.

Objectif et caractéristiques du projet

En tant que bâtiment de démonstration et d’expérimentation, sont explorées différentes stratégies permettant d’améliorer le bâtiment existant et prouvant que d’autres façons de construire et de vivre sont possibles. Celles-ci se scindent en deux parties : la mise au point et l’optimisation énergétique du bâtiment existant et son extension et son activation par des méthodes de construction conformes à la bioconstruction et à la construction 4.0.
Dans tous les cas, les deux groupes d’opérations se rétroalimentent, générant un système circulaire au sein même du bâtiment et privilégiant l’utilisation et la réutilisation des ressources disponibles, ainsi que l’intégration de nouveaux matériaux d’origine naturelle et locale.
  • Végétation et autres habitants: « Un Buen Hogar » repense l’architecture afin d’offrir un foyer aux habitants non humains de la ville en générant des bio-habitats au sein du bâtiment.
  • Transformation urbaine: Le quartier durable Un Buen Hogar, fera partie du réseau de bâtiments durables recyclés de Castellón, constituant un quartier durable composé d’un ensemble de bâtiments sains et positifs pour l’environnement et pour ses habitants « au sens le plus large du terme ».
  • Modèle de logement : Il répond aux situations et contextes sociaux des logements du XXIe siècle, en offrant une solution de logement flexible dans le temps, au sein de la partie rénovée et de l’extension.
  • Économie circulaire : Il utilise des systèmes de construction et des matériaux sains pour ses habitants et pour l’environnement. Ceux-ci sont également recyclables, réversibles et reproductibles dans d’autres bâtiments présentant les mêmes caractéristiques.
  • Mesures actives : Il intègre des mesures actives haute efficacité concentrées dans le nouveau volume mis en œuvre dans l’ensemble du bâtiment.
  • Durabilité : Le projet augmente les exigences en termes de durabilité du cahier des charges, en utilisant le nouveau cadre européen pour la construction durable et la transition écologique : Level(s).

« Un Buen Hogar » cesse de penser en termes de diminution de l'empreinte écologique négative et aspire à une architecture systématiquement positive. Le secteur de la construction doit ainsi nécessairement recycler et être recyclé. Récupérer et recycler plutôt que de produire à nouveau. Ce qui se traduirait dans notre langage par : Rénover plutôt que construire.

Vous recherchez un autre type de cabinet d'architecture?